domingo, 10 de abril de 2011

El nombre de nuestro Rito: por Jean-Claude Villant


Rite Moderne Français Rétabli, c’est ainsi que René Guilly décida d’appeler notre rituel lors de son réveil au sein de la Loge Devoir et Raison en 1955. Nous le retrouvons sous les noms de Rite Français, Rite Français Traditionnel, Rite Français Rétabli, Rite Moderne rétabli, Rite du Tuileur de 1801, et dans sa dernière mouture des grades de Sagesse, le Grand Chapitre du Grand Orient de France le nomme Rite Français Moderne.
En 1830 Vuillaume intitule la seconde partie de son Manuel Maçonnique; Tuileur du Rite Français ou Moderne

Dans son livre Le Compas et la Rose, Daniel Beresniak écrit : « Il faut savoir qu’il est impossible de ne pas explorer le passé si l’on veut comprendre le présent ». Ecoutons ce sage conseil, essayons de retrouver les origines de la Franc-Maçonnerie spéculative.

1691 est traditionnellement la date de la création de la Loge «de Saint Paul» qui se réunissait à la taverne l’oie et le Grill.
1717 est la date de création de la Grande Loge de Londres.
1723 est la date de création des Constitution d’Anderson.
1751 – 1753 est la date de création de la Grande Loge des Antients, qui par dérision qualifia La Grande Loge préexistante de Moderne.
1756 est la date de création du règlement des Antients : Ahimon Rezon.
1784 – 1786 Le Grand Chapitre Général de France, constitué par sept Chapitres rédigea sous l'impulsion de Roëttiers de Montaleau, les Rituels qui sont la base des notre aujourd’hui et que nous appelons les grades de Sagesse.

Regardons les 2 textes de règlements :
L'article 1 des Constitutions d'Anderson (1723):
Un MAÇON est obligé par sa Tenure d'obéir à la Loi morale et s'il comprend bien l'Art, il ne sera jamais un Athée stupide, ni un Libertin irréligieux. Mais, quoique dans les Temps anciens les Maçons fussent astreints dans chaque pays d'appartenir à la Religion de ce Pays ou de cette Nation, quelle qu'elle fût, il est cependant considéré maintenant comme plus expédient de les soumettre seulement à cette Religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, et qui consiste à être des Hommes bons et loyaux ou Hommes d'Honneur et de Probité, quelles que soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer; ainsi, la Maçonnerie devient le Centre d'Union et le Moyen de nouer une véritable Amitié parmi des Personnes qui eussent dû demeurer perpétuellement Éloignées.
Les 2 premières phrases de Ahimon Rezon
Avant d'étudier la cause ou le motif de la création première de la Maçonnerie, il est nécessaire de montrer dans une certaine mesure la vertu du secret, et avec quel soin il faut conserver ce dernier.
L'une des principales qualités qui fait la sagesse d'un homme est sa force ou sa capacité à conserver et cacher intelligemment les secrets honnêtes qu'on lui confie, de même que ses propres affaires.

Tout de suite la différence de conception est patente, pour essayer d’être objectif il faut dire que les Antients affirment dans leur théorie qu’ils sont les descendants des opératifs, ils veulent préserver les secrets de fabrication et les tours de main. Ils ont toujours la crainte que les cowans découvrent ce qui fait le prix de leur travail.
Poursuivons la lecture de ce texte quelques pages plus loin nous trouvons : l'Art repose sur une base si ferme qu'elle n'admettra jamais le blasphème, la licence, les jurons, la controverse ou la méchanceté; et si tous ne sont pas du même avis en matière de foi, ils sont tous unanimes en matière de Maçonnerie : à savoir, travailler honnêtement, ne pas manger le pain de quelqu'un sans travailler mais de toutes nos forces nous aimer et nous servir, comme frères d'une maison; pensant sagement qu'il est aussi grandement absurde de se quereller avec un homme parce qu'il ne croit pas comme soi, que ce le serait parce qu'il n'a pas exactement la même taille et la même allure, .. Il ne doit introduire, soutenir ou citer nulle querelle ou controverse sur des sujets religieux ou politiques,
Exprimé différemment nous retrouvons les idées forces de l’article 1 des constitutions d’Anderson.

Le texte en 1738 est légèrement modifié introduction du Noachite.
(Ce texte est modifié à l'occasion de la transformation de la Grande Loge de Londres en Grande Loge d'Angleterre).
Un maçon est obligé par sa tenure d'obéir à la loi morale en tant que véritable noachite et s'il comprend bien le métier, il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux, ni n'agira à l'encontre de sa conscience.

Entre 1753 et 1813
Les deux grandes Loges se déchirent s’excluant mutuellement, mais les maçons restent fraternels, ils précisent qu’un maçon reçu dans une Loge juste et parfaite sera toujours le bienvenu.

Traité de l’union 1813:
(A la fin de la très longue scission entre les "Antiens" et les "Moderns", les deux courants se réunifient en formant l'actuelle Grande Loge Unie d'Angleterre qui inclut le texte suivant dans ses nouvelles constitutions:)
Concernant Dieu et la religion: un maçon est obligé, de par sa tenure, d'obéir à la loi morale et s'il comprend bien l'Art, il ne sera jamais un athée stupide ni un libertin irréligieux. De tous les hommes, il doit le mieux comprendre que Dieu voit autrement que l'homme car l'homme voit l'apparence extérieure alors que Dieu voit le cœur. Un maçon est par conséquent particulièrement astreint à ne jamais agir à l'encontre des commandements de sa conscience. Quelle que soit la religion de l'homme ou sa manière d'adorer, il n'est pas exclu de l'Ordre, pourvu qu'il croie au glorieux Architecte du ciel et de la terre et qu'il pratique les devoirs sacrés de la morale. Les maçons s'unissent aux hommes vertueux de toutes les croyances dans le lien solide et agréable de l'amour fraternel, on leur apprend à voir les erreurs de l'humanité avec compassion et à s'efforcer, par la pureté de leur propre conduite, de démontrer la haute supériorité de la foi particulière qu'ils professent...
Ce texte est surement le fondement des différentes conceptions de notre Ordre, il affirme haut et fort la supériorité de certains : ceux qui croient en un Dieu révélé.

Pour mémoire j’emploierai maintenant le mot laïcité, c’est une conception française et ce mot n’est pas traduit en anglais. La Laïcité est une très belle démarche de tolérance et d’amour, mais elle a aussi ses intégristes laïcards particulièrement intolérants.

Un petit écart avant de revenir au cœur du sujet. Nos acclamations sont ou Vivat, Vivat, Vivat
Vivat, Vivat, semper Vivat ou Houzzé, Houzzé, Houzzé.
Liberté Egalité Fraternité est la devise de la République française depuis 1852 même si une obédience l’a adopté en 1853.
Pour finir ce moment d’humeur et malgré toute la tolérance et l’esprit de compréhension que je peux avoir, je ne peux comprendre pourquoi faire une simple transmission pour notre sublime grade de Rose Croix et pourquoi transformer Foi, Espérance et Charité en Liberté Egalité, Fraternité
Pour en revenir au cœur du sujet et bien que français, je crois comme nos frères espagnoles et nos frères brésiliens (surement les plus anciens conservateurs de notre Rite) que le nom de Moderne dans le contexte des années 1750 est surement le nom qui lui convient le mieux, ceci en fait n’est pas très important, si les francophones préfèrent Français pourquoi pas. Il faut se rappeler toutefois que ce qualificatif n’apparaît timidement que dans les années 1780 avec l’arrivée du Rite Ecossais Rectifié et surtout à partir de 1805 avec l’accord malheureux du GODF avec le suprême conseil du Rite Ecossais Ancien Accepté, où les grades au delà du 18ème lui sont réservés, le GODF ayant gardé les grades qui vont d’apprenti au Rose Croix.
Il faut se souvenir, le dire et l’écrire que notre Rite est le rite de fondation de la maçonnerie universelle.

En conclusion, Pour que notre Ordre brille et notre rituel Moderne ou Français en particulier, il faut dire écrire et répéter :
Le Maçon ne doit introduire, soutenir ou citer nulle querelle ou controverse sur des sujets religieux ou politiques.
La Maçonnerie, et particulièrement notre Rite, devient le Centre d'Union et le Moyen de nouer une véritable Amitié parmi des Personnes qui eussent dû demeurer perpétuellement Éloignées.


Jean-Claude Villant
Suprême Commandeur du Chapitre de Rite Moderne Pluri obédientiel Mixte Les Pertuis.
Vallée de LA ROCHELLE

Membre de L’Alliance Maçonnique Universelle

RITE MODERNE,
1753 1784 2007
Rite de fondation de la Franc-maçonnerie française,
Appelé aussi «Rite Français»

http://www.lespertuis.fr

No hay comentarios:

Publicar un comentario